Quand les grandes marques plagient les petits créateurs…

C’est avec indignation et une grande déception que je m’empresse de vous faire parvenir une information qui prouve encore une fois que le milieu de la création est impitoyable… cela me touche doublement car je suis graphiste et de nombreuses fois la question de faire protéger mes créations s’est présenté…Je relate donc l’information que j’ai trouvé sur le blog de http://www.deedeeparis.com/blog/quand-les-grandes-marques-pillent-les-createurs#comment-75087, faites en de même car demain cela pourrais être vous… il faut en parler et dénoncer ces pratiques monnaie courante.

A gauche l’original, designer par Anne-Cécile Couetil et à gauche, la copie Mango.

Anne-Cécile Couetil est une jeune femme qui a crée il y a quelques années Velvetine, une marque de sac à mains hautement désirable.

Aussi, lorsque cette créatrice a découvert qu’une grande enseigne avait copié deux de ses modèles qu’elle avait pourtant pris la peine de déposer à l’INPI, elle a décidé de porter l’affaire devant la justice.

Verdict : Velvetine est condamné à payer 6000€ à Mango, l’enseigne en question, au motif qu’elle les aurait attaqué abusivement.

Anne-Cécile n’est pas la première créatrice qui se voit littéralement pillée par une grande marque… des sacs à main copiés / collés en toute impunité, des tee shirts à l’effigie de blogueuses que l’on utilise sans leur consentement.

Qu’aurait du faire Anne-Cécile pour se prémunir d’un tel jugement ? En condamnant Velvetine à verser ces dommages et intérêts au plagieur, le tribunal qui a rendu ce verdict se range du côté des intérêts du pot de  Mango (la marque plagieuse) en dépit d’une logique pourtant implacable, et piétine ni plus ni moins les droits de la créatrice.

Je trouve cela affligeant . Qu’en pensez vous?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cette entrée a été publiée dans NEWS. Bookmarquez ce permalien.

10 réflexions sur “Quand les grandes marques plagient les petits créateurs…

  1. J’ai moi même relayé cette information sur mon blog. Je trouve ça absolument scandaleux de la part de Mango. Et surtout, je ne comprend pas la décision du juge, ça me parait a moi évident que ceux de mango sont des copies ! Ou va la justice … On se le demande bien parfois. Je lui souhaite bon courage ! Et je la soutiens.
    Et puis toi et bien, j’ai découvert ton blog il y a peu, et je l’adore🙂

    • ohhhhhhhh trop sympa tu peux pas savoir à quel point ça fait plaisir ! Je suis d’accord la décision du juge est vraiment bizarre apparemment ce serait pour plainte abusive qu’elle leur devrait de l’argent… en même temps quand tu as les avocats béton.. tu loupes rarement ton procès, c’est vraiment affligeant!!!!!

  2. ‘tain bien sûr je trouve cela scandaleux, la pauvre, 6000 euros qu’elle doit payer, alors que ce sont eux qui ont copié, mais les « grands » ont toujours raison quoi…
    ca fout les boules.
    bisous ma poule

  3. Je recopie le commentaire que j’ai déjà poster à ce propos sur d’autyres blog:

    En tant que petite « créateuse » j’avoue que je me fais pipi dessus quant au plagiat…

    J’ai protégé mes dessins à l’INPI et je poserai aussi les brevets pour les modèles mais les stylistes de ce genre de « grosses » enseigne ne sont jamais inquiétés et les marques elles mêmes restent impunies pour ces vols, parce que oui c’est du vol, du vol intellectuel.

    Alors certes, l’essence même de la création est inviolable et il ne s’agit que d’un ou deux modèles.
    Mais ces géants de la distribution ne pourraient ils pas plutôt proposer des partenariats?
    Ce serait tellement plus positif, et pour leur image, leur éthique et pour le créateur, qui se verrait reconnu à sa juste valeur et son travail respecté et mis en avant par une grande enseigne…
    Tout sauf ce genre d’attitude mesquine et perfide qui finira tôt ou tard par les desservir!!

    Le problème a tendance à se répéter trop souvent.
    Les diffusions sur le web facilitent le plagiat certainement, mais quelles sont les alternatives de promotions et de prospections pour les jeunes créateurs qui sont dans l’incapacité de se payer un encart pub à 2000 euros dans n’importe quel canard féminin?
    Tout est a repenser, il faudrait instaurer une commission d’éthique dans le milieu de la mode, une antenne du ministère de la culture associé au ministère de l’industrie qui s’occuperait de ce genre de cas.
    Parce que finalement la mode qui génère autant de chiffres et d’intérêts n’est régie que par peu de loi , c’est un peu trop la jungle…
    Et les petits se font trop facilement bouffer et écraser par les gros en toute impunité!!!

    • Merci pour ton commentaire ! Je suis tout a fais d’accord je pense que il faut sévir mais être malhonnete à l’air de mieux leur réussir…. il faudrait vraiment instaurer des règles protégeant les petits créateurs car cela à assez duré…

  4. Quelle honte et quelle lacheté du service juridique devant une grande enseigne qui n’a même pas le quart de votre créativité. Vos modèles sont splendides et ils salissent l’ image tellement reconnu et enviés de nos créateurs Français. Bon courage à vous sincèrement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s